page psychogénéalogie.png
 

Cette approche thérapeutique appelée aussi étude des liens transgénérationnels est basée sur la construction et l’analyse de l‘arbre généalogique qui va nous permettre d’aller chercher les liens familiaux limitants tels que les croyances, les secrets de famille qui peuvent créer des blocages (peur, anxiété, dépression, phobie…) et des maux.  De ce fait, certains peuvent se trouver « parasités » pendant un temps plus ou moins long de leur vie par des situations ou des personnages qui appartiennent au passé familial.

 
album-2974646_1920.jpg

A travers une analyse approfondie de chacun des membres de sa famille et sur plusieurs générations, le praticien en psychogénéalogie va permettre au consultant d´établir des résonances et des liens entre son vécu et son passé ancestral, de repérer ce qui a pu se transmettre d'une génération à l'autre et de s'en libérer et ainsi retrouver son identité, sa place.

 

Plusieurs axes d’étude de l’arbre généalogique :

  • Le choix des prénoms : prénom que l’on porte ou le surnom qui nous est donné contient de nombreux indices pour comprendre notre héritage.

  •  Les dates anniversaires : identifier des concordances de dates (naissances, mariages, décès et autres évènements importants) . Les répétitions de dates en lien avec des évènements vécus dans notre expérience personnelle témoignent de loyautés envers ces personnages connus ou inconnus. Les repérer permet de situer à quoi, à qui nous sommes inconsciemment reliés.

  • Les métiers : Il est intéressant de mettre en lien les métiers « d’autrefois » avec notre ou nos orientations professionnelles.


Comment se libérer de ses mémoires ?

En psychogénéalogie, ce sont les actes symboliques qui vont permettre aux personnes de se libérer des liens qui les enchainent à leurs ancêtres. Chaque acte symbolique est personnel, il sera mis en place en fonction de la personne, de ses croyances, de sa vie, de son histoire, des mémoires qu’elle porte…

 
photo-album-631084_1920.jpg

Savoir se libérer des maux de ses ancêtres

« Nos racines sont comme celles de l’arbre, si elles sont malades ce sont toutes les branches qui souffrent »